BarMitts VTT / City manchons froid mains vélo

4 Articles en stock

64,95 € TTC

Nouveau produit

Solution contre le froid aux mains en vélo !

Vous roulez par temps froid ou sous la neige ! Dans ce cas Barmitts va peut être vous intéresser Barmitts recouvre vos commandes de la meme facon que les couvres gants de moto , des poches en néoprène qui permetent de réchauffer vos mains. Cette protection vous permettent de porter seulement un sous gant, ce qui va vous apporter un meilleur controle du vélo et surtout de ne plus avoir froid au doigt.

- Aide à garder les mains au chaud dans le froid, la pluie, la neige ou le vent.

- Conçu pour les vélos de route , VTT ou vélos de ville.

- Facile à installer et à enlever.

- Peut être utilisé avec des gants fin .

- Matières neoprene 5,5 mm 

- Taille S/M : 10" / 25,4cm de Large et 11" / 27,90cm de long. (Utilisé pour les petites mains jusqu'a XL en taille de Gants.)

- Taille L : 11" / 27,90cm de Large et 12" / 30,5cm de long. (Utilisé pour les grandes mains à partir de XL en taille de Gants.)

 

Presse : Velotaf.com

"L'hiver s'est installé sur l'Europe, ce qui nous a permis de tester complètement ces couvre-poignées pour vélos.

Verdict :Nous vous présentions le produit en novembre dernier : www.velotaf.com/Bar Mitts, la solution idéale pour protéger les mains?

Après quelques semaines humides puis très froides, nous avons fait le tour de la question et autant le dire de suite, le résultat est surprenant !

Le produit repose sur une conception en néoprène assez épais (5,5 mm). L'idée n'est pas nouvelle, on trouve ce genre de produits depuis plusieurs décennies pour les pagaies de kayak et ça fonctionne très bien. 

Installation :
On ouvre la braguette pour pouvoir passer l'ensemble levier de frein/manette de changement de vitesse s'il y'a/poignée, puis on referme cette braguette et l'on "verouille" avec le petit Velcro se trouvant alors entre le cintre et la gaîne de frein. On va côté ouverture pour passer la main et l'on retrousse en partie le couvre-poignée de façon à positionner les renforts (en néoprène aussi) sur le bout du grip (ou poignée) que l'on entoure du second Velcro. Ainsi, les Bar Mitts ne peuvent ni s'ôter ni tourner et prennent une position idéale calquée sur l'orientation du levier de frein, c'est à dire tout simplement la position naturelle de la main que l'on a défini lors du réglage du poste de pilotage de sa monture.  

A l'usage :
Quelques sorties par temps humide à pluvieux mais doux (entre 6 et 12°C) tout d'abord. Le produit ne laisse pas rentrer la pluie malgrè l'ouverture non-étanche vers le bras. En cas de très forte pluie, on peut avoir quelques faibles entrées issues du ruissellement du bras du vêtement de pluie mais l'eau chauffera ensuite avec la chaleur de la main. Par ces températures, inutile en tout cas de porter des sous-gants, on aurra même tendance à dire qu'il fait trop chaud ! (dépendant cependant des sensibilités de chacun).
Là où le produit est vraiment dans son élément, c'est l'hiver froid et glacial, un peu comme en ce moment en fait ! Et là, les Bar Mitts excellent ! On a roulé par -4°C, sans gants. Et pour pousser le test complètement, nous nous sommes volontairement laisser refroidir les mains à l'air libre pour ensuite voir si l'on pouvait les réchauffer. Une fois encore, ça dépend des aptitudes de chacun à combattre naturellement le froid mais dans notre cas ce fût un succés. L'air ne rentre pas et la chaleur humaine prend vite le dessus. Par très grands froids, il faudra tout de même mettre des gants fins ou sous-gants.
Au point de vue ergonomie, on a suffisamment de place pour manipuler facilement leviers et commandes et l'on peut bouger les poignets sans souci. Là où c'est intéressant par rapport à de gros gants hiver vélo qui ressemblent à des gants de ski, c'est que l'on garde ici toute l'aisance des doigts pour freiner ou changer de vitesses avec facilité car on ne portera au pire qu'une paire de gants très fins.
Si l'on doit sortir la main pour indiquer un changement de direction par exemple, il y'a un petit coup à prendre mais ça ne change pas grand chose à nos habitudes, le produit étant suffisamment souple et maintenu en position.
Pour les professionnels du passage étroit au millimètre dans le trafic entre les voitures sans rayer les carrosseries, une petite habitude à prendre également, l'évaluation de la largeur du poste de pilotage étant à revoir.
Le logo est réfléchissant, ainsi que la bande sur le côté, un bon point pour se déplacer de nuit.

"Un très bon produit, bien étudié et bien utile plus particulièrement par températures négatives ou proches de 0°C. Certains trouveront ces Bar Mitts moches mais est ce un critère à considérer comme négatif ? Et pour mettre un petit coup de sonette, ce n'est évidemment plus possible d'installer cette dernière collée au collier de levier de frein - il faudra sortir la main pour le gling gling. "

http://www.velotaf.com/information/4802/essai-glagla-les-bar-mitts-a-l-epreuve-

Bar Mitts
Bar Mitts est une boîte américaine située en « hauteur » (plus de 1400 mètres d’altitude) en bordure du Lac Tahoe, côté Nevada à Carson City dans le désert avec des températures proches de ce que l’on peut trouver en France. Ils conçoivent depuis plusieurs années des protections thermiques pour les mains dans le domaine du cyclisme, motocycles et ski.

BM7

Concept
Des manchons en néoprène de 5,5 mm d’épaisseur, que l’on enfile sur le guidon (et non sur les mains). Le montage est simple, des fermetures zipées permettent de les passer facilement, on ferme et l’on entoure les grips en bouts de guidon avec un Velcro (qui ne gênent absolument pas lors du pilotage) pour bien les stabiliser sur le guidon de façon à ce qu’il ne bougent pas d’un poil. Second Velcro côté sorties gaines, pour bien maintenir l’ensemble. La conception a fait preuve d’une étude sérieuse, le résultat est donc excellent en terme de tenue. Logos et bandes réfléchissantes sur les côtés, pratique pour rouler de nuit sur route.

BM4

BM3BM2

VeloChannel Approved
Nous les avons roulé un hiver entier, avec des températures comprises entre – 7°C et 10°C, parfois sous la pluie ou la neige. Le résultat est bluffant. En VTT, même par températures fortement négatives nous n’avons pas ajouté de sous-gants et sommes donc restés mains nues sur le guidon sans jamais avoir eu froid. Il est cependant possible de porter des gants, la sensibilité de chacun dictant ce besoin. Freins, changements de vitesses et lock-out fourche se manipulent avec grande aisance. Entrer et sortir la main est facile, pas de risque de chutes à ce niveau. On note un petit temps d’adaptation sur les sentiers aux passages étroits (entre les arbres ou rochers) où les repères de largeur de guidon se trouvent les premières heures légèrement modifiés, sans cependant avoir justement davantage de largeur. C’est juste une question d’habitude, l’effet massif pouvant troubler la perception. Enfin, 5,5 mm d’épaisseur, les petites branches qui fouettent les mains, on ne les ressent ici pas. Nous les avons utilisé également en usage urbain. Les mains bougent moins, des gants fins ont une fois été nécessaires. Dernier avantage, la facilité de manipulation de tout appareil électronique, délicat pour ne pas dire impossible habituellement avec de gros gants hiver. On peut aussi se gratter les oreilles et le nez en roulant ! Un excellent produit pour celles et ceux qui ont comme nous quelques difficultés à rouler sans se cailler les extrémités, plus d’excuses pour ne pas sortir à vélo cet hiver ! Nous vous parlerons de la version vélo de route prochainement…

BM1

la solution contre le froid aux mains en vélo.

Articles connexes

Vous pourriez aussi aimer